Write & Correct
French

La bande dessinée a-t-elle sa place en cours ? (DELF B2)

Bonjour,

Je suis récemment tombé sur votre débat et j’aimerais vous faire part de mon opinion quant aux bandes dessinées parce que, moi aussi, je me pose des questions sur ce sujet.
Faisant partie intégrante de notre société, surtout parmi les plus jeunes, ces livres imagés représentent une activité à laquelle on pourrait s’adonner à longuer de journée, au même titre qu’aux romans classiques. Agrementées de dessins professionnels, les histoires presentées suscitent chez les lecteurs un véritable engouement. Il faut ainsi se poser la question : serait-il judicieux de les utiliser comme outil pédagogique ?
Sans l’ombre d’un doute, les « B.D. » s’avéreraient très vite en résonance avec les intérêts des jeunes ce qui permettrait une meilleure concentration de leur côté. Cette manière ludique d’apprendre aiderait aussi à mieux retenir les informations, quel que soit leur domaine d’appartenence : science-fiction, histoire, géographie, reportages, etc.
Par ailleurs, non seulement les bandes dessinées seraient vraiment adéquates pour les études « visuelles » mentionnées ci-dessus, mais aussi pour les œuvres moins accesibles, qu’on pourrait simplifier en B.D., ce qui rendrerait leurs compréhension et analyse plus profondes.
En d’autres termes, il est couramment pensé que le dessin ne se substitue pas au texte ou que ce n’est qu’un art mineur, mais ce n’est pas pour autant qu’il faudrait rejeter cette initiative. En revanche, je connais moi-même des classes de maternelle qui enseigne aux enfants l’anglais par le biais des B.D. coloriées et attractives. On a aperçu que le cheminement des images crée une histoire qui aide les lecteurs à mieux s’appropier le sens des mots, ce qui pourrait être le cas pour n’importe quel sujet.
En guise de conclusion, je suis de l’avis que le seul moyen de savoir s’il faudrait envisager les B.D. en cours, c’est de faire un test pour les passer en revue : utilisons-les-y pour une semaine et puis questionner les élèves pour voir quels ont été leurs compréhension et plaisir. Je suis certain qu’on obtiendrait de bons résultats.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Fred

Posted

Corrections

TEACHER
Mario40
La bande dessinée a-t-elle sa place en cours ? (DELF B2)
Bonjour,

Je suis récemment tombé sur votre débat et j’aimerais vous faire part de mon opinion quant aux bandes dessinées parce que, moi aussi, je me pose des questions sur ce sujet.
Faisant partie intégrante de notre société, surtout parmi les plus jeunes, ces livres imagés représentent une activité à laquelle on pourrait s’adonner à
longuer longueur de journée, au même titre qu’aux romans classiques. Agrementées Agrémentées de dessins professionnels, les histoires presentées présentées suscitent chez les lecteurs un véritable engouement. Il faut ainsi se poser la question : serait-il judicieux de les utiliser comme outil pédagogique ?
Sans l’ombre d’un doute, les « B.D. » s’avéreraient très vite en résonance avec les intérêts des jeunes ce qui permettrait une meilleure concentration de leur côté. Cette manière ludique d’apprendre aiderait aussi à mieux retenir les informations, quel que soit leur domaine d’
appartenence appartenance : science-fiction, histoire, géographie, reportages, etc.
Par ailleurs, non seulement les bandes dessinées seraient vraiment adéquates pour les études « visuelles » mentionnées ci-dessus, mais aussi pour les œuvres moins
accesibles accessibles , qu’on pourrait simplifier en B.D., ce qui rendrerait rendrait leurs compréhension et analyse plus profondes.
En d’autres termes, il est couramment pensé que le dessin ne se substitue pas au texte ou que ce n’est qu’un art mineur, mais ce n’est pas pour autant qu’il faudrait rejeter cette initiative. En revanche, je connais moi-même des classes de maternelle qui enseigne aux enfants l’anglais par le biais des B.D. coloriées et attractives. On a
aperçu constaté que le cheminement des images crée une histoire qui aide les lecteurs à mieux s’ appropier approprier le sens des mots, ce qui pourrait être le cas pour n’importe quel sujet.
En guise de conclusion, je suis
de l’ d' avis que le seul moyen de savoir s’il faudrait envisager utiliser les B.D. en cours, c’est de faire un test pour les passer en revue : utilisons - les -y pour une semaine et puis questionner les élèves pour voir quels ont été leurs leur compréhension et plaisir. Je suis certain qu’on obtiendrait de bons résultats.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Fred
Posted
Philippe.Giordano
La bande dessinée a-t-elle sa place en cours ? (DELF B2)
Bonjour,

Je suis récemment tombé sur votre débat et j’aimerais vous faire part de mon opinion quant aux bandes dessinées parce que, moi aussi, je me pose des questions sur ce sujet.
Faisant partie intégrante de notre société, surtout parmi les plus jeunes, ces livres imagés représentent une activité à laquelle on pourrait s’adonner à
longuer longueur de journée, au même titre qu’aux romans classiques. Agrementées Agrémentées de dessins professionnels, les histoires presentées présentées suscitent chez les lecteurs un véritable engouement. Il faut ainsi se poser la question : serait-il judicieux de les utiliser comme outil pédagogique ?
Sans l’ombre d’un doute, les « B.D. »
s’avéreraient rentreraient très vite en résonance avec les intérêts des jeunes ce qui permettrait une meilleure concentration de leur côté. Cette manière ludique d’apprendre aiderait aussi à mieux retenir les informations, quel que soit leur domaine d’ appartenence appartenance : science-fiction, histoire, géographie, reportages, etc.
Par ailleurs, non seulement les bandes dessinées seraient vraiment adéquates pour les études « visuelles » mentionnées ci-dessus, mais aussi pour les œuvres moins
accesibles accessibles , qu’on pourrait simplifier en B.D., ce qui rendrerait leurs rendrait leur compréhension et leur analyse plus profondes.
En d’autres termes, il est couramment pensé que le dessin ne se substitue pas au texte ou que ce n’est qu’un art mineur, mais ce n’est pas pour autant qu’il faudrait rejeter cette initiative. En revanche, je connais moi-même des classes de maternelle qui enseigne aux enfants l’anglais par le biais des B.D. coloriées et attractives. On a
aperçu découvert que le cheminement des images crée une histoire qui aide les lecteurs à mieux s’ appropier approprier le sens des mots, ce qui pourrait être le cas pour n’importe quel sujet.
En guise de conclusion, je suis de l’avis que le seul moyen de savoir s’il faudrait envisager les B.D. en cours, c’est de faire un test pour les passer en revue : utilisons
- les -y pour pendant une semaine et puis questionner questionnons les élèves pour voir quels ont été leurs leur compréhension et leur plaisir. Je suis certain qu’on obtiendrait de bons résultats.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Fred
Posted
Feedback